La méthode par étape de Rob Brunia (pédagogue)

Origines

La méthode par étape de Rob Brunia (pédagogue) et Cor van Wijgerden (Maître International) existe depuis 16 ans. De cette collaboration est né un outil didactique fondé sur le développement de l’enfant. De nombreuses écoles et clubs d’échecs aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne et maintenant en Suisse et en France utilisent la méthode pour leurs leçons d’échecs. Un des grands principes de la Méthode est d’avancer régulièrement mais lentement! Il est nécessaire de respecter le rythme d’apprentissage de chacun. Par exemple, dans la 1ère étape : les connaissances élémentaires apparaissent simples mais un temps d’apprentissage est indispensable pour apprendre les techniques essentielles comme le mat.
Le traitement de chaque étape devrait prendre une année ou une saison scolaire.

Qui sont les Utilisateurs de la Méthode?

– Les Enseignants souhaitant introduire le jeu d’échecs dans leur classe
– Les Professeurs d’échecs en milieu scolaire
– Les animateurs de club
– Les Formateurs de Formateur
– Les Parents
– Les Joueurs

A quoi sert ce type d’outil pédagogique ?

– II aide à transmettre les connaissances,
– II permet de sensibiliser et motiver l’élève,
– Il aide au développement de ses capacités et de ses compétences,
– II aide l’enseignant à préparer les cours,
– II favorise révisions, approfondissements et évaluations,
– II accompagne l’élève hors de la classe,
– II aide à faire partager aux élèves une culture commune,
– II est au cœur d’un dispositif d’outils pédagogiques variés comprenant généralement :
* un guide pédagogique – le livre du maître – élément essentiel car explicitant la démarche et les références pédagogiques,
– des supports multimédias : diapositives, cassettes audio ou CD, cassettes vidéo, CD Roms…

L’objectif des pages d’exercices est de permettre aux enfants d’assimiler la leçon :

– Chaque enfant a besoin d’un cahier, de sorte qu’il lui permette d’assimiler les nouvelles connaissances à son niveau et à son rythme.
– Le nombre d’exercices que fera un élève pendant un cours dépendra du temps disponible, du degré de difficulté, du niveau et de sa motivation.
– Résoudre les exercices n’est pas une compétition. Finir entièrement une page n’est pas un but en soi, seule la qualité de l’assimilation est importante car un exercice bien compris peut l’être pour la vie !
– Bien entendu, dans chaque groupe, il y a un élève qui résout les questions plus rapidement que les autres. Des pages d’approfondissement existent pour chaque thème abordé.